Rechercher
  • Guillaume Kremmel

Lancement du Cursus K : le nouvel enseignement de la Kinésiologie

Mis à jour : 20 déc. 2019

Que se passerait-il dans votre vie si une formation complètement adaptée à votre unicité et à votre individualité, qui vous enseignait à être un accompagnant excellent, venait à voir le jour ?

Cela fait 4 années que j'y pense, et 3 ans que j'ai commencé à travailler dessus. Après avoir développé 2 matières de kinésiologie (Chakra Présence / Essentialis) enseignées dans plusieurs pays dans le monde, je sentais qu'il était temps de devenir encore plus cohérent, aligné, et au service des professionnels. J'entendais souvent mes collègues, étudiants ou autres professionnels de la relation, dire de la kinésiologie et de sa pratique :


"C'est trop protocolaire et ça manque d'individualité. De plus, nous apprenons beaucoup de chose que nous payons et qu'au final nous n'utilisons presque jamais. La formation est coûteuse, et à la sortie on ne maîtrise pas vraiment l'outil."

Je me suis donc posé les questions suivantes :

- de quoi auraient véritablement besoin les étudiants en kinésiologie pour sentir qu'outre le fait d'apprendre une technique, ils arrivent à en faire leur art ?

- de quoi aurait véritablement besoin un individu qui cherche à pleinement exprimer et développer son potentiel d'accompagnant, de thérapeute, de professionnel de la relation d'aide, pour être au top - autonome - et en faire facilement sa profession ?

- de quoi auraient besoin le monde médical et les autres acteurs de la relation d'aide pour mieux comprendre ce qu'est la kinésiologie, comment elle peut aider, et pourquoi ils peuvent avoir confiance en cette méthode ?


Une Rencontre qui a tout changé :

Je revenais de Paris en TGV après y avoir été invité pour une émission télévisée où je parlais de la kinésiologie. Le "Hasard" a voulu que j'arrive très tôt gare Montparnasse, que je prenne place sur un banc au côté d'un médecin, chercheur en épigénétique. Il m'a vu sortir de mon sac deux livres : l'un sur l'épigénétique, l'autre sur les tissus conjonctifs. Et nous avons commencé à parler. Cette discussion a été le début du Cursus K !


Connaissant la kinésiologie, il m'a permis de réaliser que l'essence même de cette science débutait à la Harvard Médical School dans les année 1930, et non en 1964 avec George Goodheart comme je le pensais. Il m'a également permis de réaliser que les techniques enseignées actuellement en kinésiologie dataient des années 80-90, et que les nouvelles méthodes étaient souvent structurées sur des connaissances des années 90.

Je lui ai alors posé la question : "de quoi aurait besoin un chercheur comme vous, qui connait la kinésiologie, et qui de plus est médecin, pour de nouveau considérer cet outil ?


La réponse était claire ! Pour lui, la majorité des praticiens ne sont pas des professionnels. Ils imposent leurs croyances à leurs clients. Ils utilisent ouvertement le mot "patient" alors qu'il est réservé à la profession médicale. L'enseignement de la kinésiologie n'intègre pas aujourd'hui avec précision les bases et fondements du corps humain, sauf dans de rares écoles. Les dernières découvertes en épigénétique, sur les tissus, les neurosciences, et l'art d'accompagner autrui ne figurent nulle part dans les enseignements en kinésiologie avec précision. Il manque une déontologie et une éthique, un professionnalisme et une rigueur qui empêche d'élever cette technique (la kinésiologie) au rang d'art de soigner.


Élever la kinésiologie au rang d'un art de soigner ! C'était probablement la plus belle invitation qu'il m'avait faite ...


Il a pris son train, j'ai pris le mien. Durant les 3h50 de trajet, j'ai rempli mes livrets de notes de notre entretien, de ses conseils, de ses besoins en tant que médecin, des recherches qu'il m'avait invité à consulter.


Ce jour-là, dans un train entre Paris et Montauban, après avoir rencontré le bon messager sur un banc, ce jour-là est né le Cursus K.

0 vue
Cursus K

Académie Internationale pour le développement et l'enseignement de la kinésiologie humaniste.

Email: contact@guillaumekremmel.com

Phone: +33 (0)6 42 81 95 82

Abonnez-vous à notre lettre d'infos

© 2020 by Guillaume KREMMEL |  Terms of Use  |   Privacy Policy